MIDNIGHT TRAVELER

Par Hassan Fazili

Né en Afghanistan, le cinéaste Hassan Fazili est issu d’une longue lignée de mollah dont il s’est « émancipé ». Avec sa femme, Fatima Hussaini, elle aussi réalisatrice, ils tiennent un café-forum-cinéma.

Hassan Fazili a travaillé sur des pièces de théâtre, des documentaires, des courts-métrages relatifs aux droits des femmes, des enfants et des personnes handicapées en Afghanistan, ainsi que sur des séries télévisées.

En 2011, il est sélectionné par le British Council pour participer au Sheffield International Documentary Festival.

Son documentaire Peace in Afghanistan, produit pour la télévision nationale, dresse le portrait du commandant taliban Mullah Tur Jan, qui a déposé les armes pour une vie civile pacifique. Cet acte lui vaut d’être menacé de mort. Il vit désormais avec sa famille en Allemagne.

Midnight traveler raconte le périple d’une famille en exil.

Menacée par les talibans, elle est contrainte de quitter son pays, l’Afghanistan.

RÉSUMÉ

En Aghanistan, pays aux mains de l’armée religieuse, être « ouvert d’esprit », comme le mentionne le cinéaste Hassan Fazili et sa femme, sous-entendu « non religieux », est difficile et courageux.

Un autre acte de courage, c’est filmer pour combattre l’idéologie des talibans. Courageux mais fatidique.

Suite à la diffusion télévisée de son documentaire, Peace in Afghanistan (2014), un mollah (chef religieux islamique) a lancé une fatwa (avis juridique sur un point de religion) sur le réalisateur, mettant sa vie et celle des siens en danger de mort.

Ces évènements sont rapidement relatés dans une séquence flash-back commentée en voix off.

En 2015, après un an d’attente au Tadjikistan, où l’ambassade d’Allemagne rejette leur demande de visa, Hassan Fazili et sa conjointe Fatima Hussaini décident de rejoindre illégalement l’Europe, avec leurs deux filles, Nargis, 8 ans, et Zahra, 3 ans.

Pendant les trois années que vont durer leur migration, et tout le long des 5600 km sur la route des Balkans, la famille filme son parcours du combattant à l’aide de leurs trois smartphones.

Toutes les étapes sont montrées : les traversées à l’aube de frontières de fils barbelés, les attentes incertaines et interminables dans les espaces de transit préfabriqués, les difficultés administratives, les passeurs indignes de confiance…

C’est un témoignage complet, filmé par celui-là même qui le vit.

Notre avis

Midnight Traveler est un documentaire important qui permet de comprendre et de s’émouvoir de l’expérience concrète de la vie des réfugiés, Midnight traveler est également un film sur la famille : le regard d’Hassan Fazili est fixé non pas sur les décors mais sur sa femme et ses filles.

C’est pour elles, les mettre en sécurité, que l’aventure périlleuse a été entreprise. A la fin du voyage, malgré de nombreux moments d’incertitude et d’attente faisant se ressembler les jours, la famille Fazili, on le sait aujourd’hui, parvient à destination, sur leur terre d’asile.

Midnight traveler, nommé ainsi d’après le conte philosophique Voyageur de minuit (Sayd Bahodine Majrouh, 1991), est un documentaire pertinent sur la migration, le parcours d’exilés à la recherche d’un asile politique.

récompenses

Midnight traveler a été récompensé dans de nombreux festivals, dont :

• Le festival du film de Sundance

• La Berlinale

• Le Sheffield Doc/Fest

• Les Visions du réel de Nyon.

Date de sortie le 06/10/2021

affiche

Sources des photos utilisées dans l’article :

• Programme et photographies © 2019 – OLD CHILLY PICTURES.

• Edition et conception graphique © 2021

• BLAQ OUT (EDV 1441 – DIV 651) – © ESC DISTRIBUTION 2021

Midnight traveler
Retour en haut