Cyril Dion, documentariste écologiste engagé, filme deux adolescents dans leur quête initiatique pour comprendre la relation de l’être humain au monde vivant : Bella Lack et Vipulan Puvaneswaran, tous deux âgés de 16 ans. Ils en sont convaincus, à terme, l’homme devra reprendre conscience de sa place dans le monde animal, car il ne pourra survivre qu’en symbiose avec la nature.

Bella, venue de Grande-Bretagne, est ambassadrice de la fondation Born Free et de la Jane Goodall Foundation, elle collabore avec la Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animal ; Vipulan est français, militant écologiste, il est membre de Youth for climate Paris.

Devant la caméra de Cyril Dion et aux quatre coins du globe, ils sont nos guides et nos ambassadeurs pour comprendre les enjeux de la 6ème extinction de masse des espèces, constater les destructions dues à la croissance humaine exponentielle, mais aussi rencontrer des personnes qui apportent des solutions et les mettent en pratique.

.

Des images dramatiques, cruelles, le documentaire, sans pour autant s’y attarder, ne nous les épargne pas : les montagnes de déchets plastique en Inde, des milliers de lapins entassés dans des cages trop petites dans un hangar d’élevage, des koalas pris au piège dans une forêt incendiée, des visions de pêches de dauphins sanguinolentes… Déforestation, réchauffement climatique, élevage intensif. La volonté de croissance de l’être humain a rendu possible la cruauté animale élaborée et à grande échelle, entraînant une extinction de masse, déjà en cours.

.

C’est une réalité, mais le documentaire ne cherche pas à faire culpabiliser, il dresse un constat, en compagnie de Bella et Vipulan.
Les deux adolescents tentent d’interroger le système de consommation dominant, un système qui a fait ses preuves, celui de la croissance, mais qui se trouve désormais à bout de souffle dans un monde surexploité.
C’est le défi de taille qui nous attend : avoir le courage de repenser et reconstruire notre «système» social, politique et économique, transformer le récit de nos sociétés, cette fois, en étroite relation avec le monde vivant.

.

La cause animale est reliée aux problématiques écologiques. Si les animaux sauvages disparaissent, l’être humain disparaîtra, entraîné dans leur chute.
Dans le grand cycle du vivant, l’homme est un animal comme les autres et s’il s’est employé pendant des années à se détacher de la nature et se détacher de sa condition, il reste foncièrement un être vivant qui doit retrouver son lien au monde naturel pour sa propre survie.
Il doit trouver à quoi il sert, et parvenir à se réintégrer de manière saine dans l’écosystème mondial.

Précédent
Suivant

Evitant tout manichéisme, Bella et Vipulan font des rencontres variées et déterminantes, avec des éleveurs, des pêcheurs, des agriculteurs, mais aussi avec des intervenants clés, comme la fondatrice de l’ONG Bloom, Claire Nouvian, le philosophe Baptiste Morizot, l’ethnologue Jean-Marc Landry, la célèbre primatologue et anthropologue Jane Goodall, le président du Costa Rica Carlos Alvarado (autour de son projet, réussi, de rétablir la forêt jusqu’à 50% de sa surface dans le pays), le biologiste Dino Martins, ou encore l’avocat Afroz Shah, qui participe au ramassage et au recyclage des déchets sur les plages de Mumbai.

Cyril Dion

Cyril Dion a co-réalisé avec Mélanie Laurent en 2015 le documentaire Demain, qui a notamment remporté le César du meilleur film documentaire. Fort de son impact, avec 1,1 million de spectateurs en France, le sujet du film portait déjà sur l’écologie, il montrait qu’il existait des solutions à la crise climatique. Animal pointe du doigt l’extinction de masse des espèces. Il a été sélectionné au festival de Cannes 2021, dans la section Cinéma pour le Climat.

« Au regard de toutes les découvertes sur l’intelligence et la sensibilité des animaux, les êtres humains ont-ils le droit de coloniser tout l’espace et d’éradiquer volontairement ou involontairement toute autre forme de vie sur Terre ? Avec ce film, nous avons souhaité, à l’instar de ce que j’ai pu faire dans Demain, comprendre comment nous en sommes arrivés à cette situation, mais surtout quelles solutions s’offrent à nous. »

« On se croit séparé du reste du monde naturel, mais ce n’est pas le cas »

Jane Goodall

De par sa narration didactique et grâce à ses clés de compréhension propres à éveiller la réflexion, Animal est un documentaire conçu pour être vu par les enfants.

Même si la dure réalité n’est pas occultée, le film est traversé par l’optimisme. Les avancées et les solutions possibles donnent une perspective d’espoir salutaire. Nous pouvons cohabiter avec le reste du monde vivant, nous pouvons le régénérer.

Certaines séquences avec des intervenants étrangers étant sous-titrées, le film est conseillé à partir de 10 ans.

Copyright des images : CAPA Studio_Bright Bright Bright_UGC Images_Orange Studio_France 2 Cinéma_2021 via Allociné

Date de sortie le 27/04/2022

Animal
Retour en haut