La Garçonne

Il enquête le jour, elle s’infiltre la nuit.

Pour notre plus grand plaisir, nous découvrons cette série magistralement portée par Laura Smet, puisqu’elle réalise la performance de jouer trois personnages au cœur des Années folles. 

Louise Kerlac, recherchée par des assassins, se travestit le jour en Antoine Kerlac, enquêteur à la criminelle, et la nuit en Gisèle, incroyable séductrice du quartier de Montparnasse.

Par les producteurs de Dix pour cent

Une mini-série historique en 6 épisodes sur fond d'enquête policière

Une plongée en plein coeur du Paris des années folles

Une série créée par Dominique Lancelot

Synopsis

Dans le Paris des Années folles, Louise Kerlac est témoin du meurtre d’un proche, commis par des agents de l’Etat. Pour échapper au pire, elle doit disparaître.

Convaincue que c’est au sein de la police qu’elle va trouver la meilleure planque et le moyen de se disculper, elle se travestit et prend l’identité de son frère jumeau, brisé par la guerre. Elle entre alors à la “Criminelle” à sa place ! Un monde interdit aux femmes et son rêve de toujours…

La disparition d’une série de jeunes modèles qui posaient pour les peintres de Montparnasse va l’entraîner dans le monde de la fête et de la nuit, mais aussi la confronter à la part d’ombre de son jumeau tant aimé. La guerre a-t-elle pu en faire le monstre pervers que les preuves semblent désigner ?

Et peut-elle se rapprocher de Roman Ketoff, un séduisant journaliste franc-tireur, sans mettre en danger le secret de sa double identité ?

Ca parle de quoi La Garçonne ?

Présentation de la série

créatrice et scénariste

Note de Dominique Lancelot

Quand au cours d’un déjeuner, Harold Valentin a évoqué l’idée d’inscrire une série dans les années 20 car la période lui semblait offrir un miroir à la nôtre, j’ai aussitôt rebondi avec enthousiasme. 

En premier lieu, le Paris de l’époque, “centre du monde” créatif et festif devenu mythique, constituait une arène incomparable pour créer des personnages puissants et contrastés. 

Et puis la frénésie de plaisirs et de liberté de cet “après guerre” qui a brisé tant de conventions a su explorer de nouvelles façons de créer, d’aimer et d’exister dont la modernité perdure.

Mais bien sûr c’est l’affirmation et l’émancipation des femmes, l’élément le plus emblématique de la période, qui m’a embarquée. Louise Kerlac est née de l’intention d’incarner ce moment d’un combat encore d’actualité.

thomas desroches

Critique Allociné

Imaginée par Dominique Lancelot et Harold Valentin (Dix pour cent), l’histoire de la série capte rapidement l’intérêt du téléspectateur grâce à son intrigue rythmé, ses nombreux rebondissements (…) et son héroïne, très bien écrite, à la fois moderne et rebelle. 

Devant la caméra, Laura Smet ne joue pas deux, mais trois personnages : en plus de Louise et Antoine Kerlac, elle devient aussi Gisèle, personnalité mondaine, et très féminine, qui participe aux soirées endiablées de la haute société. 

Pour la comédienne, la série est un terrain de jeu parfait dans lequel elle peut naviguer d’un rôle à un autre.

Date de sortie le 15/09/2020

La garçonne
Retour en haut