Un documentaire de Jacques Richard

Le fantôme de laurent terzieff

Si le théâtre se faisait homme, il s'appellerait Laurent Terzieff. Il en est l'esprit incarné, l'âme, ce qui est au-delà de l'apparence et de la forme.
- Pierre Marcabru (critique de théâtre) -

Laurent Terzieff, comédien, metteur en scène et acteur de cinéma immense, très aimé et respecté (et pourtant aujourd’hui peu connu par la jeune génération), est décédé il y a dix ans, soit le 2 juillet 2010. A cette occasion, le documentaire de Jacques Richard dresse un portrait complet de l’acteur et de son parcours atypique, évoquant également ses zones d’ombres. Garni de témoignages et d’archives, il donne la parole à une trentaine de personnalités l’ayant bien connu : comédiens, techniciens, sa famille (sa sœur Catherine Terzieff), entrecoupé d’extraits où Terzieff s’exprime lui-même, toujours avec humilité.

Le fantôme de Laurent Terzieff fait écho à un précédent documentaire de Jacques Richard :
Le fantôme d’Henri Langlois

icon About

Le fantôme traduit l’idée d’un retour du refoulé. Les spectres viennent nous visiter, comme des mauvaises consciences... Henri Langlois et Laurent Terzieff étaient des personnalités puissantes, presque trop. (…)
Leur vie respective a été un sacerdoce. On disait d’ailleurs de Laurent Terzieff qu’il vivait comme un moine, un mystique...
Il y avait peut-être quelque chose de déraisonnable chez l’un comme chez l’autre. Les gens déraisonnables sont passionnants.

Jacques Richard, entretien du 26 juin 2020, CNC

icon About

Au cinéma

Laurent Terzieff était un comédien entièrement voué à son art. 

Avec plus de 50 ans de carrière, sa filmographie s’élève à 67 films ; c’est avec Les tricheurs de Marcel Carné (1958) qu’il devient célèbre, il tourne avec Pasolini, Bunuel, Clouzot, Godard, Rossellini, Garrel, Zurlini, Bolognini…

Le documentaire relève en particulier La luxure (Jacques Demy, 1961) et La voix lactée (Luis Bunuel, 1969).

Au théâtre

Mais Laurent Terzieff est par-dessus tout un homme de théâtre. 

Avec sa compagne, l’actrice Pascale de Boysson, ils fondent la Compagnie Laurent Terzieff en 1961, qui regroupe des comédiens fidèles, tels que Maurice Garrel, Michael Lonsdale, Philippe Laudenbach, Claude Aufaure, Dominique Hollier, Michèle Simonet, Vincent de Boüard… 

Son parcours est jalonné de récompenses, dont six Molière. Son nom s’inscrit avec ceux des grands du théâtre : Louis Jouvet, Charles Dullin, Antonin Artaud, Jean Vilar…

Je n'aime pas l'idée de passion ou de vocation. Bien sûr, si on n'est pas prêt à tout pour jouer, mieux vaut faire autre chose. Mais je crois qu'il faut simplement se regarder dans la glace et se demander : "Est-ce que j'ai un don ?" "Que puis-je apporter aux autres ?"
- Laurent Terzieff, entretien pour L’Express, par Laurence Liban -

Affaibli par sa dénutrition – Terzieff souffre d’anorexie mentale, un trouble survenu après le suicide de sa sœur ainée Odile – il décède à l’âge de 75 ans, de complications pulmonaires. 

Le documentaire montre des images de son enterrement sur la musique de Georges Delerue écrite pour Le mépris (Jean-Luc Godard, 1963).

Filmographie disponible à notre catalogue

sortie en dvd le 03/08/2020

Le fantôme de Laurent Terzieff
Retour en haut