Des rêves et des monstres

Phil Tippett

les réalisateurs

Gilles Penso et Alexandre Poncet, réalisateurs de Ray Harryhausen – Le titan des effets spéciaux (2012) et du Complexe de Frankenstein (2015), ouvrent cette fois les portes du Tippett Studio avec un accès exclusif à ses collections et ses archives, pour rendre hommage à un des spécialistes de l’animation, Phil Tippett – Des rêves et des monstres.

Derrière les célèbres sagas de cinéma, se trouvent de nombreux professionnels, des "petites mains", des techniciens, qui œuvrent en coulisses, et jusque sur le plateau, des artisans sans qui les films n'auraient jamais pu voir le jour.

Parmi les nombreux noms cités au générique, on peut relever celui de Phil Tippett. Animateur et designer, il a réalisé les créatures les plus mémorables du cinéma hollywoodien.

Phil Tippett

Biographie

Magicien du stop motion (ou animation en volume), Phil Tippett a commencé à travailler au studio d’animation Cascade Pictures à Los Angeles, avant d’être embauché en 1975 par George Lucas pour créer une scène de Star Wars – Un nouvel espoir. Il collabore par la suite avec lui sur L’empire contre-attaque (1980) et Le retour du jedi (1983) pour lequel il reçoit son premier Oscar.

C’est en 1984 qu’il ouvre Tippett Studio pour la réalisation d’un court métrage : Prehistoric beast. En 1986 et 1990, il créé les séquences animées des RoboCop (Jon Davison, Irvin Kershner). Alors qu’il est engagé par Steven Spielberg pour Jurassic Park (1993), son travail doit évoluer. Au stop motion, le réalisateur lui préfère des images animées en CGI.

2 Oscars

Parce qu’il a la connaissance, l’expérience du mouvement et du comportement des animaux, Steven Spielberg le nomme cependant superviseur de l’animation. Un travail récompensé par un second Oscar. En 1995, il créé les insectes extraterrestres de Starship Troopers (Paul Verhoeven). Dans les années 2000, il est notamment superviseur des effets visuels pour la saga Twilight (2009) et consultant sur les films Jurassic World (2015).

Un atelier d'artiste

Dans son atelier, Phil Tippett, en véritable artiste, passe ses journées à expérimenter avec tout ce qui lui passe sous la main. A partir d’une idée, de dessins, de maquettes de conception, sont façonnés des figurines, marionnettes et robots de toutes tailles.

Ainsi ont vu le jour : Jabba le Hutt, les Tauntauns et les véhicules de combat AT-AT de Star Wars, les dinosaures de Jurassic Park (notamment le T.rex), l’ED-209 de RoboCop, les parasites de Starship Troopers…

Des marionnettes devenues illustres, qu’il est émouvant de revoir derrière la caméra de Gilles Penso et Alexandre Poncet.

Phil Tippett des rêves et des monstres
Retour en haut