"A la rencontre de ceux qui ont connu ou admiré Satoshi Kon"

Satoshi

Réalisation :
Pascal-Alex Vincent

KON

L'illusionniste

photos
        du film

Crédits photos : SATOSHI KON, L’ILLUSIONNISTE © 2020 EUROSPACE-GENCO-ALLERTON FILMS-CARLOTTA FILMS. Tous droits réservés.

Textes : © Colaco

Réalisateur mythique, géant de l’animation japonaise disparu trop tôt, Satoshi Kon se voit rendre hommage, 10 ans après sa mort, dans le documentaire de Pascal-Alex Vincent : Satoshi Kon – L’illusionniste.

Il s’agit du premier documentaire qui lui est consacré, lui offrant une nouvelle visibilité alors que son œuvre n’a pas pris une ride, tant elle était originale, visionnaire et maîtrisée.

Sans être une biographie, ni une analyse des œuvres du réalisateur, le documentaire propose une approche dans l’univers de Satoshi Kon, une redécouverte. Il permet en outre d’entendre les paroles de ses proches, mais aussi de ses collaborateurs, de personnalités l’ayant admiré et/ou connu, telles que Mamoru Oshii (réalisateur de Ghost in the Shell), Mamoru Hosoda (Summer wars, Les enfants loups, Le garçon et la bête, Belle), Darren Aronofsky (Requiem for a dream, Black Swan, Mother !)…

"Kon, en un seul mot, c’est un génie.
Mais un type détestable."

Taro Maki (producteur)

"Autant pour sa personnalité que pour ses films, Satoshi Kon recherchait la perfection à tout prix."

Mamoru Oshii

Figure controversée, Satoshi Kon est reconnu tel un génie qui a repoussé les limites de l’animation et influencé significativement le cinéma, mais c’était aussi un travailleur perfectionniste à l’extrême, ne tolérant aucune erreur.

Ses collaborateurs mentionnent un homme connu pour sa dureté et son exigence, notamment envers ses équipes de travail. Katsuhiro Otomo, auteur d’Akira, dont Satoshi Kon a été l’assistant, a ainsi refusé de témoigner au sein du documentaire, tant son aversion est restée vive.

"Satoshi Kon a élargi les possibilités de l’animation. Il a créé des films d’animation d’une puissance égale aux films en prise de vues réelles."

Mamoru Hosoda

Grand mentor et professeur, réalisateur engagé par ailleurs, Satoshi Kon participa en 2007 à la création du JANICA (Japan Animation Creators Association), luttant pour la défense des droits des employés dans l'industrie de l'animation.

Perfect Blue, Millenium Actress, Tokyo Godfathers, la série Paranoïa Agent, Paprika
et Yume-Miru Kikai (Dreaming machine ou The dream machine) resté inachevé.

Des films fous et captivants, mettant en scène des personnages hors normes (obèses, sdf, immigrés, transgenres) avec un profond humanisme, sur des explosions animées virtuoses, parcourus de visions étranges et ultra détaillées. Un art de la mise en scène qui n’a pas d’équivalent dans le monde de l’animation. Des œuvres qui interrogent la nature humaine, l’individu avalé par la société, à travers des univers où la frontière entre le rêve, le réel, l’imaginaire et la réalité, multiple, se brouille.

Mangaka (auteur notamment de Kaikisen – Le pacte de la mer), illustrateur, scénariste et cinéaste, Satoshi Kon, grand superviseur de ses œuvres, demeure encore aujourd’hui sans successeur, tandis que ses films restent parmi les plus diffusés et influents de l’histoire de la culture japonaise contemporaine.

Filmographie Colaco

Retrouvez la filmographie de Satoshi Kon sur notre site Internet ainsi que tous ses titres disponibles à notre catalogue.

Critiques presse

Sortie DVD & Blu-Ray le 18/01/2022

Satoshi Kon L’illusionniste
Retour en haut