Dans Cyril contre Goliath, Thomas Bornot filme un combat, celui de Cyril Montana, romancier et communiquant, chroniqueur et producteur à France Culture, contre Goliath, ici le milliardaire Pierre Cardin.
L’enjeu ? le village de Lacoste, dans le Vaucluse.

un film de Thomas bornot & cyril montana

Cyril Montana prend conscience que l’argent permet de tout acheter, même un village entier ; c’est là le drame que dénonce le film. Pierre Cardin a pu, au fil des années, acquérir le château du Marquis de Sade, puis des commerces du village et des maisons… vidés ; Lacoste est devenu un trésor exclusif, élitiste, au détriment du partage public.

Cyril Montana touché droit au cœur par le devenir du village de son enfance, se lance dans la bataille. Thomas Bornot filme cet éveil à l’engagement avec sympathie et humour, Cyril Montana faisant preuve d’autodérision. Car c’est une lutte qu’il ne maîtrise pas vraiment, mais sa sincérité, son enthousiasme, son optimisme, incitent à le rejoindre et à suivre ses tentatives pour atteindre Pierre Cardin.

Je suis né à Paris, mais pour des raisons familiales, j’ai passé une grande partie de mon enfance et de mon adolescence à Lacoste. (…) Et ce village a joué pour moi le rôle d’un parent. Il était composé aussi bien d’artistes que de paysans, de notables que de hippies, et c’est cette communauté hybride qui m’a façonné et aidé à grandir. Voir l’âme de ce village progressivement rongée et disparaître par le caprice d’un seul homme était pour moi insupportable. Ce village était une partie de moi. Je ne savais pas quoi faire, mais je ne pouvais me résoudre à rester les bras croisés.
Cyril Montana
Réalisateur

pierre cardin

Monument de la couture française, mécène et homme d’affaires, Pierre Cardin naît en 1922. Fils d’agriculteurs vénitiens, il fuit l’Italie fasciste de Mussolini avec ses parents pour venir se réfugier en France en 1924. Spécialisé dans la haute couture, il se fait remarquer en se consacrant au prêt-à-porter dès 1958.

Il est également le premier à faire défiler l’homme, à une époque où le métier de mannequin pour homme n’existe pas. On croit recenser une cinquantaine de propriétés lui appartenant, du restaurant Maxim’s situé rue Royale à Paris, au château de Lacoste, ancienne demeure du Marquis de Sade. Pierre Cardin décède à l’âge de 98 ans le 29 décembre 2020.

Documentaire à découvrir :
"Pierre Cardin" de De P. David Ebersole et Todd Hughes

Des millions de personnes connaissent le logo et la signature emblématique de Pierre Cardin. Mais peu de personnes connaissent l'homme derrière le créateur.
Pierre Cardin a révolutionné la mode, aussi bien la Haute Couture, le prêt-à-porter que le design, aux quatre coins du monde.
Fort des archives de la maison Cardin et des témoignages d'icônes (Jean-Paul Gautier, Sharon Stone, Naomi Campbell, Philippe Stark), vivez une immersion dans l'esprit d'un génie et dans l'histoire du "dernier empereur".

“ Il y a en qui collectionnent les timbres, moi je collectionne les maisons. ”
Pierre Cardin

D’emblée, Pierre Cardin est présenté comme un milliardaire antipathique, qui achète à tour de bras les maisons d’un village sans rien en faire… Cyril Montana remonte le temps, il parle du village dans les années 60-70, qui était alors un vivier d’artistes, qui a vu passer Picasso, André Breton, Max Ernst ou encore René Char.

Dans les années 1970, l’artiste américain Bernard Pfriem s’y était même établi et avait créé une école d’art. Quand Pierre Cardin a commencé à faire l’acquisition du château ainsi que de maisons et de commerces du village, il a organisé un Festival de musique, laissant présager un désir de développement du lieu. Mais aujourd’hui, Lacoste semble mort, un village presque fantôme.

En effet, celui-ci a fait l’acquisition du château du Marquis de Sade qui surplombe le village dans les années 2000, mais aussi dans la foulée de 47 maisons, d’une dizaine de boutiques et de 50 hectares de terre, pour ne rien en faire. C’est-à-dire que les maisons et les boutiques sont vides.
Cyril Montana
Réalisateur

Cyril donne la parole aux habitants et explique la stratégie d’occupation du village.
A aucun moment il ne rentrera en contact avec Pierre Cardin, celui-ci refusant toute entrevue.
Le documentaire diffuse cependant de courtes séquences où il s’exprime sur Lacoste et ses villageois ;
il n’en ressort aucune empathie, les extraits choisis décrédibilisant le “personnage”.

Outre la sympathie que suscite Cyril, le film doit également son charme à son aspect simple, presque artisanal.
Et pour cause, Thomas Bornot a réalisé ce film, en 5 ans, sans aucune aide publique :

On a fait avec les moyens du bord.
On a appelé tous nos potes et on leur a dit "Venez les gars, c’est pour la bonne cause !".
Et ils sont tous venus nous filer un coup de main.
C’est à ce moment-là que vous vous rendez compte que l’engagement crée de l’engagement.
Thomas Bornot

Cyril contre Goliath est en quelque sorte une métaphore du monde moderne consumériste, permettant à une poignée d’acquérir et de contrôler un bien commun.
Un film pertinent, dans la mouvance actuelle qui tend à revaloriser la vie rurale et les villages d’antan.

date de sortie le 16/02/2021

Cyril contre Goliath
Retour en haut