Un thriller à teneur sociale non dénué d’humour noir, qui nous plonge dans la tête d’Alain Delambre, antihéros aussi ambigu que sympathique. 

Poussé à bout par six années de chômage, cet homme ordinaire va répondre à l’humiliation d’une manière toute personnelle. Le récit, haletant, se fait tour à tour pamphlet, polar, feuilleton judiciaire et drame familial. 

On ne change pas les règles en cours de jeu.

Lui, si.

Eric cantona

Incarne Alain Delambre

Dans ce rôle d’homme en colère qui déborde du cadre, Éric Cantona se révèle impressionnant. Son dérapage à moitié contrôlé se nourrit d’une énergie du désespoir qui n’exclut pas l’autodérision.

Eric Cantona magistral en révolté du système.

6 épisodes à couper le souffle

Episode 1

Alain Delambre, ancien DRH, est au chômage depuis six ans. Il multiplie les boulots ingrats pour faire face à la précarité, mais une altercation avec un employeur met fin à ce fragile équilibre. 

Episode 2

Une fausse prise d’otage : voilà à quoi Alain Delambre doit participer pour décrocher le job tant convoité.  Mais Alain est déterminé à mettre toutes les chances de son côté, suscitant la stupeur de sa famille.

Episode 3

Le jour de la prise d’otage programmée, Alain se rend au siège d’Exxya. Face à une candidate rivale et sous l’œil de Dorfmann, il joue le jeu du recrutement. Mais désormais son plan est tout autre…

Episode 4

Depuis la prise d’otage au siège d’Exxya, Alain Delambre dort en prison. Deux détenus lui cassent consciencieusement les doigts de la main gauche. Le commanditaire de l’agression n’est autre que Fontana, l’homme des basses besognes de Dorfmann.

Episode 5

Alain ne se résout pas à rendre l’argent, placé par Charles sur un compte secret. Il contre-attaque en envoyant à une chaîne de télé son témoignage de “chômeur forcené” et en dénonçant les méthodes d’Exxya. Dorfmann est obligé de faire amende honorable publiquement.

Episode 6

Le procès commence mal. Alain est décrit par les experts comme un être froid et manipulateur. Au fil des témoignages des cadres d’Exxya, le vent tourne pourtant à son avantage.

L'histoire vraie d'une (fausse) prise d'otage chez France Télévision

Le 26 octobre 2005, les cadres supérieurs de la régie publicitaire étaient réunis au château de Romainville, à Ecquevilly (Yvelines), pour un séminaire. En fin de journée, six hommes cagoulés et armés ont fait irruption dans la pièce, ordonné aux cadres de se mettre à plat ventre avant de leur recouvrir la tête d’un sac.

Pour écrire son polar “Cadres noirs” (qui a valu à l’auteur le prix du polar européen en 2010) puis le scénario de la série, Pierre Lemaitre s’est inspiré d’une histoire vraie, aussi surréaliste que cela en a l’air.

Le commando a ensuite exigé la diffusion d’une cassette au journal de 20H00 et le versement d’une rançon d’un million d’euros. Au bout d’une heure, la supercherie a été révélée et les cadres ont donc appris qu’il s’agissait d’un exercice pédagogique visant à leur apprendre à avoir les bonnes réactions en cas de gros problème de ce type.

Une audience record pour Arte avec plus de 2 millions de téléspectateurs !

La bande annonce

Lire la vidéo

Date de sortie le 20/10/2020

Dérapages
Retour en haut